La Whale Watch Week revient en personne dans l'Oregon après la pandémie

La Whale Watch Week revient en personne dans l’Oregon après la pandémie

PORTLAND, Oregon (AP) – La Whale Watch Week dans l’Oregon est revenue en personne pour la première fois depuis la pandémie mercredi, attirant des visiteurs espérant avoir un aperçu de la migration annuelle des baleines grises vers le littoral de l’État.

En début d’après-midi, plus de 500 personnes avaient afflué vers le centre d’observation des baleines de Depoe Bay, où un bénévole équipé de jumelles a pointé des baleines au loin. Un porte-parole des parcs d’État de l’Oregon, qui organise l’événement, a décrit des scènes de spectateurs excités alors que plusieurs ont été repérés.

“Elle voit le spray et l’appelle”, a déclaré Stefanie Knowlton à l’Associated Press au téléphone alors qu’elle regardait le bénévole du centre, la foule l’acclamant en arrière-plan. « Il y a tellement d’énergie. On pouvait vraiment sentir que les gens étaient prêts à revenir et à observer les baleines ensemble.

Des volontaires seront présents dans 17 parcs d’État le long de la côte jusqu’à dimanche pour aider les gens à repérer les près de 20 000 baleines grises qui font chaque année le voyage vers le sud vers le Mexique.

L’un des sites, Cape Meares, a été fermé mercredi après que des vents violents la veille ont renversé des arbres, a déclaré Knowlton.

Les parcs d’État de l’Oregon organisent des événements d’observation des baleines deux fois par an, en hiver pour la migration vers le sud des baleines grises et au printemps pour leur retour dans les eaux du nord près de l’Alaska.

La côte centrale de l’Oregon est également un point chaud pour l’observation des baleines de juin à la mi-novembre, lorsque les baleines grises qui sont restées dans les eaux côtières de l’État pendant la migration estivale s’approchent du rivage pour se nourrir, selon l’agence.

___

Claire Rush est membre du corps de l’Associated Press/Report for America Statehouse News Initiative. Report for America est un programme de service national à but non lucratif qui place des journalistes dans les salles de rédaction locales pour faire des reportages sur des problèmes sous-couverts. Suivez Claire sur Twitter.

A lire également