Artist impression of Thalassotitan.

Un monstre marin « impitoyable » aux dents cassées rôdait dans les mers il y a 66 millions d’années

(s’ouvre dans un nouvel onglet)

Vers la fin du Période crétacéeune nouvelle étude trouve.

Le prédateur éteint, nommé, a atteint environ 30 à 33 pieds (9 à 10 mètres) de long et s’est probablement nourri de tous les autres reptiles marins qu’il a rencontrés, y compris ses compagnons. mosasaures. Le nom vient des mots grecs “thalassa” et “titan”, qui signifient “géant des mers”, et le nom de l’espèce se traduit par “cruel” ou “impitoyable”, selon l’étude.

Les chercheurs ont découvert des crânes, des mâchoires et d’autres restes fossilisés qu’ils ont utilisés pour identifier près de Casablanca, dans l’ouest du Maroc, une zone qui était sous l’eau pendant la période du Crétacé.

Les chercheurs ont découvert que les dents étaient souvent ébréchées, cassées ou usées, suggérant que l’espèce les avait endommagées en attaquant violemment et en mordant les os des proies.

Les mosasaures se sont éteints en même temps que les dinosaures après l’impact d’un astéroïde géant Terre il y a 66 millions d’années. Les nouvelles découvertes s’ajoutent à un registre fossile au Maroc qui montre que l’océan y regorgeait d’une vie riche et diversifiée avant que l’astéroïde ne frappe.

“Ils nous racontent à quel point la vie était riche et diversifiée juste avant la fin de ‘l’ère des dinosaures’, où les animaux ont dû se spécialiser pour avoir une place dans leurs écosystèmes”, co-auteur Nour-Eddine Jalil, responsable de collection au Centre de recherche en paléontologie. Centre au Muséum d’histoire naturelle de Paris, a déclaré dans un déclaration. ” complète le tableau en endossant le rôle du mégaprédateur au sommet de la chaîne alimentaire.”

Les mosasaures étaient un groupe diversifié de reptiles marins éloignés des lézards et des serpents modernes. Ils ont régné sur les océans du monde pendant des millions d’années lorsque dinosaures dominé sur terre. Une étude de 2014 publiée dans la revue Actes de l’Institut Zoologique RAS a estimé qu’un spécimen de mosasaure d’une espèce différente appelée en Russie mesurait environ 17 mètres de long.

La nouvelle espèce n’était donc pas le plus grand mosasaure, mais c’était toujours un prédateur de premier plan et remplissait un rôle similaire dans son écosystème à orques () et grands requins blancs () aujourd’hui, selon le communiqué.

La plupart des mosasaures avaient de longues mâchoires et des dents fines, mais ont développé un museau plus court et plus large qui augmentait sa force de morsure et des dents courtes et coniques ressemblant à des épaulards qui pouvaient supporter les forces accrues lorsqu’ils mordaient de grosses proies, selon l’étude.

Les chercheurs ont trouvé des os fossilisés d’au moins trois autres mosasaures dans les mêmes lits rocheux que celui-ci montrant des signes de dommages causés par l’acide, suggérant que ces mosasaures ont été digérés dans l’estomac et recrachés.

L’étude a été publiée en ligne le 24 août dans la revue Recherche sur le Crétacé.

A lire également