Jeans fa male ambiente

Porter un jean ne serait-ce qu'une seule fois équivaut à parcourir 10 km en voiture : l'alarme d'une étude (et la fast fashion y est pour quelque chose)

Porter un jean fast-fashion génère une empreinte carbone comme si nous parcourions 10 km dans une voiture à essence.

Le étude menée par l’Université de technologie du Guangdong a mis en lumière un fait inquiétant : porter une paire de jeans mode rapide une seule fois, cela génère une empreinte carbone équivalente à un trajet de 10 km avec une voiture à essence.

Cette révélation met en lumière l’impact environnemental important de l’industrie de la mode rapide, caractérisé par une production hâtive, une distribution internationale et une élimination rapide des vêtements. La production de jeans fast-fashion et leur transport ont contribué à la 91% de l'empreinte carbone de consommation de mode rapide, selon les experts.

Ce processus précipité, motivé par la demande croissante des consommateurs pour les looks les plus récents et les plus abordables, pose des problèmes des quantités effrayantes de gaz à effet de serre dans l’atmosphèrecontribuant au réchauffement climatique et au changement climatique.

Il est essentiel de rechercher des alternatives plus durables

Il y a cependant de l'espoir pour la Terre. Les analystes suggèrent que l'adoption de systèmes de services produits pourrait ralentir les cycles de production et de consommation de la fast fashion, faisant évoluer le secteur vers un modèle plus circulaire.

Cela pourrait inclure des services de recyclage, de seconde main et de location, réduisant ainsi la production de déchets et l'impact environnemental global du secteur. Ils encouragent également les gens à considérer des alternatives plus durablescomme acheter ou louer des vêtements d'occasion et recycler vos jeans plutôt que de les jeter après quelques utilisations.

Ces pratiques réduisent non seulement l’empreinte carbone des vêtements individuels, mais contribuent également à promouvoir une éthique de mode plus durable et plus respectueuse de l’environnement. Abandonner le consumérisme débridé de la fast fashion au profit d'achats plus conscients et écologiques est un changement de mentalité qui démontre que même les petits gestes individuels ils peuvent faire la différence dans la lutte contre la crise climatique et la réduction de l'impact environnemental de notre société.

En effet, il est urgent d’adopter des mesures concrètes pour réduire l’impact environnemental de la fast fashion et promouvoir un secteur plus durable et éthique. Choisir des vêtements de seconde main, pratiquer le recyclage et soutenir les marques qui ont des pratiques de fabrication responsables au cœur de leur activité sont des étapes cruciales vers un avenir plus vert et plus durable pour notre planète.

Source : Bibliothèque nationale de médecine

A lire également