Aumento fulmini

Il fait de plus en plus chaud et les éclairs se multiplient (et les risques d'incendie aussi)

La foudre pourrait augmenter de 18 % en raison du réchauffement climatique, ce qui entraînerait des risques d'incendie pour les forêts et des dangers pour les populations elles-mêmes.

Une étude publiée dans « Scientific Reports » met en évidence un augmentation significative du nombre de coups de foudre en raison de la progression le réchauffement climatique. Selon les prévisions, cette augmentation pourrait dépasser 18 %ce qui représente une menace non seulement pour les forêts et l'environnement, mais aussi pour la sécurité des personnes.

Pour arriver à ces conclusions, le chercheur Takuro Michibata a mené des expériences basées sur simulations atmosphériquesen considérant également les graupels, une forme de précipitation solide composée de grains de glace sphériques.

Il a été constaté que l'activité de la foudre dépend de divers facteurs, notamment l'instabilité atmosphérique, les aérosols, la profondeur des nuages, le graupel et le réchauffement climatique, qui ont provoqué une Augmentation de 7,1% du taux de foudre moyen depuis la période préindustrielle jusqu'à nos jours, avec une nouvelle croissance prévue de 18,4% à l'avenir.

Les risques pour les forêts et pour les humains

L'augmentation des coups de foudre entraîne des risques sérieux, notamment pour les forêts, où 77 % des incendies sont provoqués par eux. Ces forêts, particulièrement les forêts boréales, stockent de grandes quantités de carbone et, lorsqu'elles sont brûlées, elles en émettent des quantités considérables de dioxyde de carbone et d'autres gaz à effet de serre.

L'alarme avait déjà été tirée par une étude publiée en novembre 2023 dans Nature Geoscience et réalisée par des chercheurs de l'université de Leeds qui avait prévenu que ce phénomène pouvait amplifier les émissions de gaz à effet de serre. Jusqu'à 30% d’ici la fin du siècle, contribuant ainsi à créer un cercle vicieux conduisant à un réchauffement climatique accru.

Outre les impacts environnementaux, la foudre représente un menace directe pour les personnes. Environ 10 % des personnes frappées par la foudre en meurent, tandis que 90 % souffrent de handicaps à des degrés divers. Il est indispensable de mettre en place des systèmes de détection de la foudre et d'installer des systèmes de mise à la terre dans les bâtiments pour limiter les risques de dommages aux personnes et aux structures.

La récente augmentation des coups de foudre et des incendies associés témoigne clairement de la impacts du changement climatique. Il est donc urgent de prendre des mesures pour atténuer ces effets et développer des solutions à long terme pour relever le défi du réchauffement climatique et protéger à la fois l'environnement et la sécurité des personnes.

Source : Nature

A lire également