Isole Faroe cetacei

Îles Féroé, la proposition arrive pour arrêter le massacre des baleines

Le groupe « Stop the Grind », grâce à l'initiative du député européen Francisco Ferreiro, a demandé l'arrêt du financement des projets de l'Union européenne dans les îles Féroé jusqu'à ce que la chasse aux cétacés cesse.

Le traditionnel chasse aux cétacés aux îles Féroéconnu comme grindadrap, continue de susciter controverses et inquiétudes à l’échelle internationale. Cette pratique séculaire mais controversée a toujours suscité l’indignation de diverses organisations environnementales.

Le groupe « Stop the Grind » est né il y a un an qui regroupe toutes les associations pour mettre fin à ces massacres et a porté à l'attention du Parlement européen un proposition de résolution pour l'arrêter grâce au député européen Francisco Ferreiro.

Ferreiro a présenté une motion en appelant à un arrêt temporaire du financement du projet de l'Union européenne aux Îles Féroé jusqu'à ce que cesse l'abattage des cétacés. La proposition vise à influencer la politique des îles et à faire pression sur le gouvernement danois, considérant que les Féroé sont un protectorat de cet État.

Lors du grindadráp, les bancs de cétacés sont encerclés par des bateaux et conduits vers la côte, où ils sont tué devant une foule de spectateurs, y compris les enfants. Ce type de chasse, qui constituait autrefois une ressource économique et alimentaire pour les îles Féroé, est désormais considéré comme obsolète et cruel, car les importations de viande et l'énergie hydroélectrique ont rendu cette tradition moins nécessaire.

Ce que demande la proposition

La proposition de résolution présentée au Parlement européen repose sur plusieurs arguments. Premièrement, il appelle à la réouverture des négociations sur les accords commerciaux entre l'UE et le gouvernement danois, suspendre les importations de produits de la pêche des îles Féroé jusqu'à ce que l'abattage des cétacés cesse.

Il propose également de revoir les accords de financement de l'UE dans les îles Féroé pour des programmes de recherche et d'innovation, tels qu'Horizon Europe, et de suspendre leur financement. La motion prévoit également l'obligation de indiquer l'origine des produits à base de poisson des Féroé pour améliorer la transparence du marché et permettre aux consommateurs de faire des choix éclairés. Enfin, les îles Féroé sont tenues de se conformer aux normes internationales en matière de chasse aux cétacés, garantissant ainsi la protection des espèces marines ciblées.

L'initiative de Francisco Ferreiro a reçu le soutien de plusieurs organisations environnementales, dont Sea Shepard, et a suscité un débat tant au niveau national qu'international. Alors que certains défendent la tradition du grindadráp comme une partie intégrante de la culture des îles Féroéd’autres la condamnent comme une pratique cruelle et inacceptable.

Le projet de résolution représente un pas en avant important dans la tentative de mettre fin à la chasse aux cétacés dans les îles Féroé et de protéger la biodiversité marine. Il reste cependant à voir s'il sera accepté et mis en œuvre par les institutions européennes et sa capacité à influencer efficacement les politiques des îles Féroé et du gouvernement danois.

A lire également