Scavi sul Rodano

Caves millénaires : découverte d’un domaine viticole vieux de 1 900 ans dans la vallée du Rhône en France

Découverte extraordinaire en Vallée du Rhône : des archéologues révèlent une cave romaine à Laveyron, témoignage de la tradition viticole séculaire de la région et pièce précieuse de l’histoire viticole et de la culture viticole des anciens Romains

Vallée du Rhôneréputée dans le monde entier pour être la patrie de excellence œnologique comme Châteauneuf-du-Pape, Cornas et Condrieu, il ne cesse de surprendre. Outre son ancienne tradition viticole, de récentes découvertes archéologiques ont révélé que cette région recèle encore des secrets vieux de plusieurs siècles.

En novembre dernier, l’Institut National de Recherches Archéologiques Préventives (INRAP), travaillant sous l’égide du ministère français de la Culture, annonce une découverte extraordinaire. Lors de fouilles débutées en mai 2023 près de la commune de Laveyron, dans la Drôme, une ancienne Cave de l’époque romaine. Ce site, d’une superficie de 4 hectares, était initialement destiné à devenir un parking pour le Groupe Saica. Les fouilles, qui devraient s’achever en janvier 2024, ont mis au jour des témoignages historiques de la production viticole de l’époque.

Les investigations suggèrent que la cave pourrait remonter à premier siècle après JCpeut-être construit sur des fondations encore plus anciennes. Pascale Réthoréresponsable des opérations et de la recherche à l’INRAP, a mis en évidence la présence de trous de poteaux qui pourraient indiquer une palissade datant deL’âge de fer, appartenant à la culture La Tène (environ 50 ou 30 avant JC). Bien que l’utilisation spécifique du site au cours de cette période reste incertaine, les archéologues ont trouvé des preuves de l’utilisation de dolia en céramiqueconteneurs typiques pour la production de vinet des fragments d’amphores dans les décharges adjacentes aux ruines.

L’héritage romain

Par ailleurs, pendant la règne d’Auguste (27 avant JC – 14 après JC), les Romains apportèrent des modifications importantes au site, ajoutant un structure de trois pièces avec cour et développer davantage le complexe avec des passerelles et des tunnels. Réthoré a souligné l’évolution de l’infrastructure viticole, notamment l’introduction de tonneaux en bois. Les Romains agrandirent la cave en l’équipant de pressoirs, de caves et de cuves pour la collecte du jus de raisin, avec des techniques de vinification qui peuvent différer des goûts modernes. La proximité du Rhône a contribué de manière significative à la succès commercial de la cave.

Situé sur le territoire de Allobroge, peuple gaulois connu pour la production de vinum picatum, privilégié par les Romains, la cave de Laveyron cache encore bien des secrets. Réthoré a souligné la nécessité d’analyser les résidus dans les bassins viticoles pour confirmer la production du vinum picatum et la possible découverte de pépins de raisin lors des fouilles de janvier. Les archéologues pensent que les raisins utilisés provenaient des régions septentrionales du Rhône. Cette découverte, qualifiée d’exceptionnelle par Réthoré, souligne la qualité reconnue du vin et du terroir de la région depuis l’Antiquité. Cependant, le sort des ruines est incertain, car une fois les fouilles et les recherches terminées, elles pourraient être détruites pour permettre un développement planifié.

Source: INRAP

A lire également