copenaghen danimarca

Copenhague récompensera les touristes qui voyagent en transports en commun ou à vélo (et pratiquent des activités éco-durables)

Copenhague veut encourager les touristes à réduire leur impact environnemental, en récompensant ceux qui utilisent les transports publics pour se déplacer et participer à des activités éco-durables

A partir du 15 juillet, Copenhague introduira un programme innovant appelé CopenPay, conçu pour encourager les touristes à réduire leur impact environnemental. Créée par l'office du tourisme Wonderful Copenhagen, l'initiative récompense ceux qui ils voyagent en transports en commun ou à vélo et participer à des activités éco-durables. Parmi les prix offerts figurent des repas gratuits, des entrées au musée et d'autres réductions.

Le directeur général de Wonderful Copenhagen, Mikkel Aarø-Hansen, a expliqué que l'objectif est de transformer le tourisme d’un problème environnemental potentiel à une force positive. CopenPay se démarque par une approche proactif et incitatifdifférente de celle adoptée par d'autres villes européennes qui imposent des restrictions pour limiter le tourisme de masse.

Copenhague, même si elle n'est pas confrontée au même niveau de fréquentation que des villes comme Paris ou Venise, tente néanmoins de gérer l'augmentation du nombre de visiteurs de manière durable. La ville est déjà reconnue comme l'un des plus verts au monde.

Elle dispose d'un système de transports publics entièrement électrique et d'un vaste réseau cyclable utilisé par de nombreux résidents. Par ailleurs, plus des deux tiers des hôtels de la ville possèdent une certification écologique, adhérant à des normes rigoureuses de durabilité. De nombreux restaurants suivent également des pratiques respectueuses de l'environnement.

De nombreuses initiatives

Le programme CopenPay vise à encourager les touristes à adopter modes de vie durables semblables à ceux des habitants locaux. Le programme comprend actuellement 24 activités, avec pour objectif de s'élargir chaque année. Les entreprises participantes comprennent des musées, des restaurants et des attractions touristiques.

Par exemple, ceux qui atteignent CopenHill, une piste de ski artificielle, avec des moyens écologiques, pourront la descendre gratuitement. La collecte des déchets est particulièrement encouragée : une école de surf proposera un repas gratuit à qui il consacrera une demi-heure pour nettoyer la plage après le cours, tout comme Øens Have, le plus grand jardin urbain d'Europe du Nord, ainsi que le parc du marché de Banegaarden.

La Galerie nationale du Danemark proposera un atelier sur la façon dont créer des sculptures à partir des déchets plastiques collectés par les visiteurs. Bien que le programme s'adresse principalement aux touristes, les habitants de Copenhague sont également invités à y participer. L'objectif est de sensibiliser chacun à des comportements plus écologiques, en espérant que ce modèle puisse être reproduit dans d'autres destinations touristiques.

Source : CopenPay

A lire également