gatto sardegna

Il jette un chaton du haut d'une falaise, encouragé par des amis : choc en Sardaigne

Horreur en Sardaigne, où de très jeunes ont fait un geste choquant. L'un d'eux a attrapé un chaton et l'a jeté du haut d'un pont pendant que ses compagnons l'attrapaient. Certains des auteurs du geste ont été identifiés, mais les investigations se poursuivent. Les défenseurs des droits des animaux, furieux de ce dernier cas grave de maltraitance, ont porté plainte pour demander des mesures urgentes.

Il a attrapé un bébé chat sans défense et, sans y réfléchir à deux fois, l'a jeté dans l'espace, depuis le pont sur lequel il se trouvait avec ses amis. Ils ont encouragé leur coéquipier, tout en enregistrant l’action et en la partageant sur les réseaux sociaux presque en direct.

Cela s'est produit à Lanusei, une municipalité de Sardaigne, où ces dernières heures la vidéo qui a circulé sur le web a suscité l'indignation des habitants et de toute l'Italie, rappelant le cas du chaton jeté dans un ravin à Bénévent.

D'autres groupes de défense des droits des animaux ont déposé plainte auprès du parquet de Lanusei contre les auteurs de l'acte, des mineurs. Deux des sujets ont été identifiés, convoqués avec leurs parents et déférés au parquet près le tribunal pour mineurs de Cagliari, comme le rapporte l'association Lida Sez. Olbia ODV.

Ils risqueraient un emprisonnement de trois à dix-huit mois ou une amende de 5 000 à 30 000 euros pour maltraitance envers les animaux. Chez greenMe, nous avons choisi de ne pas diffuser la vidéo, car nous ne voulons pas donner davantage de visibilité à ces cruautés.

Les questions que nous nous posons tous sont différentes. Tout d’abord, pourquoi ? Pourquoi faire un tel geste ? Comment pouvez-vous ressentir du plaisir et de la jouissance à vouloir prendre la vie d’un chiot ? Comment plaisanter sur un événement d’une telle gravité ?

C'est une défaite de constater que la maltraitance animale est le fait de personnes de plus en plus jeunes.. Des événements comme celui-ci sont un signal d’alarme qui ne peut plus rester ignoré.

Des crimes comme celui-ci sont inquiétants et doivent être traités sérieusement. Un comportement aussi cruel et violent de la part d’un mineur est inacceptable. En plus des mesures de prévention et de sensibilisation nécessaires, nous pensons que le signalement est devoir et indispensable dans ces cas, malheureusement de plus en plus nombreux, car quiconque commet ces actes doit être puni » a commenté Gian Marco Prampolini, président de LEAL.

Il y a un manque de culture du respect des animaux, l'éducation et ce sont les fruits que l'on récolte si l'on n'agit pas à tous les niveaux. Des campagnes de sensibilisation sont nécessaires dans les écoles et les municipalités ainsi que des sanctions plus sévères pour punir de tels comportements et mettre un terme à cette vague de violence qui fait des victimes animales dans tout le pays.

Sources : Lida sec. Olbia ODV – LEAL

A lire également