Castel Trauttmansdorff

La révolution sans pesticides dans les magnifiques jardins du château de Trauttmansdorff

Les jardins ne sont pas seulement des lieux de beauté et de sérénité, mais aussi de précieux trésors de biodiversité qui jouent un rôle crucial dans la durabilité environnementale. Les jardins du château de Trauttmansdorff en sont un parfait exemple, avec leur engagement constant en faveur de pratiques écologiques et de conservation de la biodiversité. Cet engagement se reflète non seulement dans la variété des espèces hébergées, mais également dans les techniques innovantes utilisées pour maintenir l'équilibre de l'écosystème.

Un hotspot de biodiversité

Les jardins du château de Trauttmansdorff représentent un véritable hotspot de biodiversité. Environ 344 types différents d’insectes visiteurs des fleurs y ont été identifiés, dont 111 espèces d’abeilles sauvages. Ces chiffres démontrent l'importance du jardin en tant qu'habitat précieux pour de nombreuses espèces, contribuant à la conservation de la biodiversité aux niveaux local et mondial.

Durabilité sans pesticides

Château d'Alexandre Pichler Trauttmansdorff

Depuis 2019, les Jardins ont fait un choix courageux et cohérent : ne plus utiliser aucun type de pesticide chimique ou biologique. Cette décision repose sur la conviction qu’un sol sain et dynamique est la clé de plantes fortes et résilientes. Les jardiniers adoptent un entretien à base d'engrais organiques, d'extraits de plantes, de thés de compost et de micro-organismes, créant ainsi un environnement dans lequel les plantes peuvent prospérer sans utiliser de substances nocives.

Chaque année, des milliers de vers sont répartis dans les Jardins. Ces petits travailleurs du sol aèrent le sol, permettant aux racines des plantes de s'étendre plus profondément et de mieux absorber les nutriments. Ce processus naturel améliore non seulement la santé des plantes, mais aussi celle du sol, le rendant plus fertile et plus riche en vie.

Les jardins du château de Trauttmansdorff adoptent plusieurs pistes pour renforcer leur démarche durable. UN système de copeaux de bois chauffe la structure pendant l'hiver, tandis que le système de compostage produit des matériaux enrichis en micro-organismes vivants et en biocharbon. Ce charbonobtenu par pyrolyse de la biomasse végétale, améliore encore la qualité du compost, ce qui en fait un nutriment idéal pour les plantes.

Pour renoncer aux pesticides, il ne suffit pas de renforcer les plantes ; Il est également essentiel de veiller à la santé du sol, de choisir les plantes les plus adaptées et de les placer au bon endroit. De plus, attirer les insectes utiles est essentiel au maintien d’un écosystème équilibré et vital. Tout cela demande de la patience et de la persévérance, mais les résultats récompensent largement les efforts : un jardin florissant, riche en biodiversité et en harmonie avec la nature.

  • Abonnez-vous à nos chaînes WhatsApp Et Télégramme
  • Nous sommes également debout Actualités de Google, activez l'étoile pour nous inclure parmi vos sources préférées
  • Le printemps est sur le point de fleurir dans les jardins du château de Trauttmansdorff : voici quand les jardins Sissi rouvriront
  • Le plus grand jardin de poésie du monde (à deux pas de Viterbe)
  • Quand le Jardin de Ninfa rouvrira
  • Parc Sigurtà: quand il rouvrira

A lire également