First Light Fusion machine 3

Nouvelle étape historique pour la fusion nucléaire inertielle : la révolution de l’énergie cinétique

Avancées dans le domaine de la fusion inertielle, où de nouvelles techniques basées sur l'énergie cinétique des projectiles promettent de révolutionner la façon dont nous produisons de l'énergie

Que se passerait-il si le la fusion nucléaire, autrefois considérée comme une simple spéculation scientifique, serait transformée en une source pratique et durable d'énergie propre ? Une nouvelle approche technologique tente d’y parvenir, en utilisant la vitesse extraordinaire des projectiles pour déclencher des réactions de fusion nucléaire. Première fusion légèrepionnier dans le domaine de la fusion inertielle, a introduit une méthode révolutionnaire qui utilise l'énergie cinétique des projectiles pour déclencher la fusion nucléaire.

Au lieu de simplement générer et chauffer du plasma, ce système utilise des projectiles à grande vitesse pour atteindre une cible contenant de l'hydrogène, déclenchant ainsi la réaction de fusion. La technique, développée par Machine 3permet d'accélérer les projectiles jusqu'à 20 km par seconde, soit 72 000 km/h. Le défi consistant à maintenir le projectile à l’état solide lors de l’impact a été considérablement relevé en augmentant la distance de sécurité de 10 mm à 10 cm, soit une amélioration dix fois supérieure par rapport aux tests précédents. Ceci a été réalisé grâce à des optimisations dans la conception du pistolet électrique et à l’application de simulations avancées pour la résistance des matériaux.

L'augmentation de la distance de sécurité a non seulement amélioré la stabilité structurelle du projectile, mais a également établi un nouveau record pour le canon électrique à plus haute énergie jamais testé. La mise en œuvre d’un processus pulsé continu, similaire à un moteur à combustion interne, où le projectile fait office de déclencheur, est l’un des aspects clés pour l’avenir de la fusion inertielle.

Vers une nouvelle ère de centrales électriques

La vision à long terme est de créer des installations de fusion non seulement à faible risque, mais également simples et évolutives. La prochaine grande étape sera là Machine 4, un accélérateur d'un rayon de 75 mètres, conçu pour démontrer le gain d'énergie réalisable grâce à la fusion nucléaire inertielle. Cette machine prévoit lancer des projectiles à 60 km/séquivalent à 216 000 km/h, rapprochant ainsi la technologie de la commercialisation.

Le chemin vers la commercialisation de l’énergie de fusion est complexe et nécessite de résoudre de nombreux défis techniques. Avec le développement continu de solutions innovantes pour accroître l’efficacité du processus de fusion, l’industrie se rapproche toujours plus d’une solution énergétique durable et évolutive.

Source: Première fusion légère

A lire également