farfalla Machu Picchu

Une nouvelle espèce de papillon découverte dans les ruines du Machu Picchu

Au Machu Picchu, la biodiversité règne en maître parmi les vestiges de la civilisation inca. Une autre découverte a été faite dans la zone protégée. Une nouvelle espèce de papillon a été décrite lors d'enquêtes faunistiques

Quelle beauté le sanctuaire du Machu Picchu a à offrir au monde. La spectaculaire forteresse inca située sur les sommets du Pérou est un trésor d'un point de vue historique et culturel, mais aussi pour biodiversité.

Le Machu Picchu abrite des ours andins, des coatis, mais aussi des papillons et une nouvelle espèce a été récemment identifiée. C'est ce qu'a communiqué le Service national des zones naturelles protégées par l'État (Sernanp) du Pérou.

La découverte a été faite par le chercheur Juan Grados lors de recherches sur la faune menées localement et visant à étude des papillons nocturnes. Le sanctuaire Inca est en effet l'une des 3 réserves péruviennes les plus étudiées pour la présence de papillons.

Le papillon décrit récemment a été renommé Ochrodota camposorum et appartient au genre Ochrodota, qui compte désormais 11 espèces présentes en Amérique centrale et du Sud. Parmi celles-ci, 3 espèces étaient connues jusqu'à présent et réparties au Pérou (O. atra, O. funebris Et O. tesellata), mais avec cette constatation, les données ont été révisées.

Ochrodota camposorum il diffère des autres papillons du même genre par son motif coloré de ses ailes, qui ressemble à une petite mosaïque. Sur la face dorsale des ailes antérieures se trouve une tache de couleur crème, tandis que sur les ailes postérieures, les taches de la même couleur sont situées sur une partie brune du bord externe.

papillon Péroupapillon Pérou

Cette découverte porte à 365 le nombre d'espèces de papillons réparties dans le site archéologique le plus célèbre et le plus visité du Pérou. Machu Picchu est une surprise constante et cela ne cesse d'étonner les touristes et les universitaires.

Fin 2023, 3 nouvelles espèces d'animaux sauvages ont été observées pour la première fois dans l'espace naturel de la citadelle.

Source : Sernanp

A lire également